Faire savoir que les femmes s'en passeraient bien ...‏

Lorsque j'avais 16 ans, j'ai fait un déni de grossesse. J'étais à presque quatre mois quand j'ai eu deux jours de retard sur mes règles.
Ayant pour usage d'être réglée comme une horloge, j'ai demandé à ma mère de m'acheter un test. Jusque là, je me prenais moi-même pour une parano, à me dire que si chaque fille faisait ça pour deux jours de retard, les pharmaciens n'en auraient pas fini. Mais le test a été positif.

Déni de grossesse

Début de l'année 2011, je travaille beaucoup pour réussir professionnellement. Je rencontre un jeune homme avec qui je me sens vraiment bien. Tout se passe bien, on fait les test HIV pour ne plus utiliser les préservatifs, je prends la pilule. Trois mois plus tard, il me quitte...Ma vie continue, je travaille encore plus, je me sens fatiguée (je fais la sieste) et j'ai une furieuse envie d'acheter un appartement !

Un mois pour devenir mère

Aujourd'hui encore je ne réalise pas complètement que je suis maman... Et pourtant mon fils est déjà âgé de 5 ans ...
J'ai décidé à mon tour de m'exprimer sur mon vécu, de briser la glace sur le déni et surtout tenter de faire comprendre à toutes ces personnes, amies, famille, ou autre, qui ne croient pas au déni que c'est bien réel et que l'on ne peut pas tricher .....parce que oui, on m'a dit "tu l'as caché", "le déni c'est impossible", 'je ne te crois pas"... et j'en passe.

Déni de grossesse

Bonjour, j'ai été conduite à l’hôpital le 19/12/2010 suite à des maux de ventre et surtout mes mollets tout gonflés depuis le vendredi. Tout se passait bien avant, sauf que j’attendais un CDI . Aux urgences les médecins ont eu du mal à voire d'où cela provenait, un jeune interne a vu sur la radio qu'il y avait un squelette sous la colonne en dessous des côtes et là ils m'ont dit que j'étais enceinte. J'ai accouché le lendemain d'un joli petit garçon en pleine forme. Maintenant il a 5 ans et c'est une joie de l'avoir , surtout arrivée la quarantaine.

Mon témoignage

J'ai accouché le 13 juillet dernier d'une petite Lisa, après avoir perdu les eaux en randonnée.
On m'avait diagnostiquée enceinte de 5 mois 3 jours auparavant aux urgences à Lyon (je m y étais rendue car j'avais une "barre au ventre" qui m'empêchait de boire ou m'alimenter), ce qui était déjà un choc mais nous laissait le temps de "réagir".
Du coup lorsque je perdis les eaux 3 jours plus tard, quelle ne fut pas mon angoisse et mon inquiétude, de me voir accoucher à 5 mois de grossesse; j'imaginais déjà que le bébé serait mort né...

déni

Le terme même de déni me choque parce que pour refuser d'admettre il faut savoir. Sans symptômes, ni prise de poids, avec des règles, et rien qui bouge, comment devine t'on que l'on est enceinte quand c'est la première fois ? Avec un examen gynéco et frottis 15 jours avant le pot aux roses, quand même le médecin ne voit rien, est ce seulement un déni ou la preuve que la vie ne fait que ce qu'elle veut ? Pourquoi dès lors se retrouver cataloguée comme cas social ?...

Déni de grossesse

Déjà maman d'un garçon de 18 mois , j'ai appris une semaine avant d'accoucher ma grossesse. J''ai eu mes règles tout les mois sauf en août , je me suis dit "je suis peut être enceinte", et j'était plutôt contente, car nous parlions d'avoir un deuxième enfant. J'ai donc acheté en premier temps un test de grossesse ,révélé positif , et dans la foulée, j'ai donc appelé mon gygy pour prendre un rendez vous, pour une écho.

ETUDE DU DENI DE GROSSESSE AU BRESIL

Un grand merci à Thomás Gomes Gonçalves, de l'Université Fédérale de Rio Grande do Sul, à Porto Alegre-RS, au Brésil qui nous a adressé sa thèse sur le déni de grossesse.
Nous avions eu le plaisir d'accueillir cet universitaire brésilien, membre de l'AFRDG, dans notre local toulousain.
Thomás Gomes Gonçalves est psychologue, doctorant en psychologie du développement à l'UFRGS, Master en psychologie clinique à" Programme d'études supérieures en psychologie" (PUCRS) et psychanalyste dans la formation en psychothérapie au Centre d'études de Porto Alegre ( CEPdePA )
Voici l'article décrivant ses recherches menées au Brésil . Ceci étant la première recherche en Amérique latine concernant déni de grossesse .

déni de grossesse prolongé après un avortement spontané durant 40 ans !‏

Je découvre par hasard (?) votre association car je cherche à savoir ce qui s'est réellement produit voici... 40 ans ! Mon témoignage vous sera peut-être utile pour comprendre d'autres (jeunes) femmes qui connaissent la même problématique que moi.
J'avais 16 ans quand, lors d'une fugue, j'ai été accueillie par des jeunes dans la banlieue parisienne. Un jour, je me suis sentie mal et j'ai découvert que j'avais une main d'Elephant man (le ventre que je n'avais pas ?) ...

Déni de grossesse à répétition

Bonjour, j'ai 36 ans j'ai fait plusieurs dénis de grossesse.
Je n'ai presque aucun souvenir du premier. J'avais 16 ans et ce fut découvert à 6 mois , puis ma mère s'est occupée de ma fille.
Puis à 29 ans, je suis avec quelqu'un depuis 7 ans déjà et nous accueillons avec une immense joie notre fils,désiré et attendu.
34 ans et la c'est une autre histoire. Toujours avec le même papa, un autre petit garçon voit le jour 15 h après avoir appris ma grossesse. Sous le choc,nous décidons ensemble de placer cet

Surprise...!

J'ai 23 ans, en couple depuis 5 ans, et une grossesse "expresse".
J'ai fait un Déni de grossesse.

On a découvert ma grossesse en janvier, partagés entre joie et peur.
Aucun signe avant-coureur, juste quelques kilos en plus que je mets sur le compte de mon changement d'activité professionnelle.
Mais mon homme a un doute, je fais un test, c'est positif.
Je pleure, malgré les paroles de mon homme, je pleure, je hurle, tremble...
Que va-t-on faire, comment nos proches vont-ils réagir? J'ai peur du regard des gens ...

Mon déni de grossesse

Bonjour,
Tout commence fin septembre 2008, je souffre de constipation importante et douloureuse, je vais donc consulter mon médecin traitant qui me donne des traitements qui bien sur ne fonctionnent pas...après 15 jours de traitements et aucun effets, mon médecin me conseille d'aller voir un gastro-entérologue pour voir d'où vient ma constipation mais avant me fait faire une prise de sang complète incluant un test de grossesse.
Le 8 Octobre,en recevant mon résultat, je suis totalement perdue je suis enceinte! J'appelle en panique mon médecin traitant qui au vu du taux de BHCG me dit que je suis à 9 semaines de grossesse....

pas toujours facile

J'ai appris que j'étais enceinte par une secrétaire médicale peu conciliante qui m'a annoncé de but en blanc : "bah oui t'es enceinte et pas qu'un peu".
Pour résumé, je vivais une histoire un peu particulière avec un "ami" depuis quelques années. L'été dernier nous avons décidé d’arrêter notre relation. 1 mois plus tard pas de règles, un peu paniquée j'ai attendu une quinzaine de jours avant de faire 1 test qui s'est avéré négatif.. grand ouf de soulagement....

Pages