Un déni de grossesse, c’est quoi ?

mercredi 1er juin 2005, par AFRDG.

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le déni de grossesse se définit comme le fait pour une femme enceinte de ne pas avoir conscience de l’être. C’est ce que rappelle le Dr N.GRANGAUD, pédopsychiatre, dans une thèse qui fait référence, "Déni de grossesse, essai de compréhension psychopathologique [1].

Une des idées fausses circulant sur le déni est qu’il ne peut concerner que de très jeunes femmes ou des femmes "attardées". Rien n’est plus faux, comme le prouve une étude française récente menée pendant de sept ans auprès de 2 550 femmes ayant été hospitalisées dans les maternités de Denain et Valenciennes [2]. Les auteurs ont observé et décrit 56 cas de déni qui se partagent pratiquement à égalité entre ceux qui prennent fin avant le terme de la grossesse ("déni partiel") et les dénis qui se poursuivent jusqu’à l’accouchement ("déni total" : 29 cas).

Cette étude fait surtout ressortir que près de la moitié des femmes victimes d’un déni est déjà mère d’un ou de deux enfants (26 femmes sur les 56 étudiées). Le fait d’être déjà mère ne protège donc pas contre le déni, et ne permet pas de facto à la femme de "reconnaître", d’avoir conscience de son état de grossesse. Autre information de poids : tous les milieux sociaux sont concernés. Le déni n’a donc pas une explication "sociale" mais, comme les principales affections psychiatriques, il est répartie au hasard dans la population. Caractéristique essentielle du déni : le corps ne présente pas de signe de grossesse. Il n’y a pas de "ventre". Il n’y a pratiquement pas de prise de poids, ni de masque de grossesse. Les femmes ne sentent pas bouger le bébé. L’aménorrhée caractéristique de la grossesse est elle même souvent transitoire ou même totalement absente (autrement dit, il y a des règles ou des saignements génitaux pendant la grossesse),

Un exemple significatif de déni total rapportés, parmi d’autres, dans la littérature médicale, est celui d’une femme, militaire de carrière, arrivée à terme, qui déclare que non seulement elle n’a éprouvé aucun des signes qu’elle avait ressentis lors de ces deux grossesses précédentes mais surtout, qu’elle ne peut être enceinte puisqu’elle n’a pas pris de poids et "est rentrée" dans son treillis habituel jusqu’à l’accouchement.

En ce qui concerne l’entourage le plus proche, ce qui est caractéristique, c’est. que lui non plus ne voit rien, ne perçoit rien, alors que des personnes plus éloignées, qui ne voient qu’épisodiquement la femme qui souffre de déni peuvent parfois percevoir qu’elle est enceinte ! Pas toujours : de nombreux médecins, même expérimentés, ont "laissé passer", en la prenant pour autre chose, des grossesses parfois près du terme chez des femmes en déni.

Quand le déni est total, l’accouchement s’accompagne d’un état de sidération. Une patiente dit par exemple : "J’ai pris un bain car j’avais mal au ventre, je pensais que c’était mes règles. Et puis tout a claqué, il y avait du sang, du sang, et je suis restée dans le bain". Cela semble être encore plus le cas quand l’accouchement a lieu dans la solitude [3]. Il n’est pas rare que dans ces cas là qu’il se solde par la mort du bébé, soit accidentellement, soit par manque de soins (6 cas dans l’étude déjà citée sur les 29 cas de déni total). Ce dernier cas constitue pour la femme un drame d’une gravité peu commune. Non seulement dans les heures qui suivent la naissance, elle réalise brutalement qu’elle était enceinte sans le savoir (d’où l’angoisse que l’on peut imaginer sur le fonctionnement de son propre corps) mais de plus que son bébé est mort ! Comme si ce double drame n’était pas suffisant, cette femme est jetée en prison. C’est cette attitude moyenâgeuse que dénonce l’Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse.

En effet, la réalité du "déni de grossesse" est établie sur le plan médical. Avec 600 à 1 800 femmes concernées chaque année en France, il constitue d’ailleurs un réel problème de santé publique. L’Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse se bat pour que le déni de grossesse soit maintenant juridiquement reconnu.

Adhérer ou faire un don à l’AFRDG

Notes

[1] Thèse, Faculté de Médecine, Paris 2001.

[2] C. PIERRONNE, M.-A. DELANNOY, C. FLOREQUIN, M. LIBERT, Le déni de grossesse à propos de 56 cas observés en maternité, Perspectives psychiatriques, juillet 2002, vol 41, pp 182-188.

[3] En pratique, c’est heureusement l’issue de beaucoup la plus rare, soit que la femme soit en compagnie à ce moment, soit qu’elle ait le temps d’appeler des secours en ressentant des douleurs qu’elle n’identifie pas

Documents joints

81 Messages de forum

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 juin 2007 à 12:06, par marise

    je trouve cet article très interressant et il est important de faire passer cet information. Mais la question qui peut se poser maintenant c’est comment éviter le déni de grossesse ? en se protégeant certes mais le préservatif n’est pas sur à 100% et si on ne prend pas la pilule la peur est toujours là.

    Répondre à ce message

    • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 17 août 2011 à 15:04, par mariah

      quand sheryfa luna a eu son déni de grossesse, les gens ne l’ont pas cru croyant que c’est impossible que l’on ne sache pas que l’on est enceinte, mais médicalement, ça existe et ça n’a pas que des côtés négatifs, comme par exemple, on ne sent pas les malaises et les vomissements donc, relativisons les choses.abri piscine

      Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 25 juillet 2007 à 22:33, par Chloé

    J’ai lu plusieurs articles sur le déni de grossesse et ce qui me choque c’est qu’en sachant cela comment savoir qu’on est ou non enceinte ? si on a encore ses règles, pas de prise de poids etc comment se douter de qqch au point d’aller chercher un test ?.. Je ne vois pas comment ce phénomène pourrait disparaitre et cela me fait plutot peur.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 août 2007 à 21:32, par aleksss

    bonjour , comment peut-on diagnostiquer ce déni ?? une prise de sang ?? un test de grossesse ??
    merci de me repondre

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 30 août 2007 à 16:33, par Benoît Bayle

    Je me permets de vous signaler que les négations de grossesse sont étudiées, de façon certes encore très imparfaite, mais tout de même approfondie, dans deux de mes ouvrages :
    - L’embryon sur le divan. Psychopathologie de la conception humaine. Masson, Paris, 2003, p.107-110.
    - L’enfant à naître. Identité conceptionnelle et gestation psychique. Erès, Toulouse, 2005, p.167-204.
    Cordialement.
    Benoît Bayle, psychiatre, Chartres.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 3 septembre 2007 à 13:03, par Bab.91

    pourquoi parler de deni de grossesse qui culpabilise la plupart des femmes qui en sont victimes ? il s’agit plutôt d’un bébé clandestin dont même la futur maman ignore l’existence.Ni l’enfant ni la maman n’en sont responsable, c’est une aberration de la nature. Cela n’a rien à voir avec une grossesse non désirée que la future maman s’evertue à cacher à son entourage.
    Il faut que les femmes qui en sont victimes cessent d’être culpabilisées, cela ne les empêche pas d’aimer leur enfant, elles ont simplement moins de temps pour préparer sa venue et sont privées du plaisir de la "couvaison".

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 octobre 2007 à 00:19, par AFRDG

    bonjour je m’appelle emilie,j’ai 22ans, je suis étudiante.je suis rassurée de pouvoir lire ce genre d’article et de commentaires car il y a une semaine j’ai découvert que j’étais enceinte de quasi 6mois sans avoir ressenti aucune sensation et en ayant des pertes tous les mois...en gros aucune raison de penser à une éventuelle grossesse, une légère prise de poids ce qui m’incitais a faire un régime et voyant "cette graisse au niveau du ventre" et des remarques de gens de l’extérieur par sécurité j’ai fai un test et le verdict est tombé.Panique totale, incompréhension des proches mais le plus dur et ce dont on se préoccupe le moins c’est l’incompréhension que je ressens envers moi-même. Pourquoi n’ai-je rien ressenti ?ni les coups, ni les désagrément des premiers mois ?pourquoi cette présence de pertes mensuelles ?pourquoi l’incompréhension des proches alors que l’actualité nous parle de plus en plus des cas de déni ? et surtout comment mon médecin généraliste a pu passer à côté sachan qu’une semaine avan que je fasse le test je suis allée le voir pour des désordres digestifs j’ai eu le droit à une palpation du ventre et pourtant il n’a rien remarqué ?je suis dans un bain de confusion totale, emprise à une angoisse pétrifiante quant au fait de devenir mère d’ici 3mois et emprise à une culpabilité écrasante. A travers le récit de mon cas je cherche à rencontrer et parler à des femmes qui ont vécu la même expérience ou qui en ont été témoin

    Répondre à ce message

    • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 juin à 19:51, par zarzuela7

      J’ai 56 ans, j’ai eu mon premier enfant à 18 ans et demi, en décembre, aussitôt j’ai pris une pillule pour éviter une nouvelle grossesse. 6 mois plu tard j’ai appris que j’étais enceinte de plus de 5 mois et demi, pourtant avec la pillule et je n’avais aucun symptôme, malheureusement mon bébé est mort in utero. Je ne me suis jamais pardonnée ce déni de grossesse ! J’aurais eu une vie plus sage et mon bébé serait peut être en vie. Rien n’appaise ma peine ! Dernièrement je me suis achetée un Reborn full silicone, et je m’occupe comme d’un vrai bébé, comme de mon bébé perdu ! Je crois que le deuil est impossible !

      Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 octobre 2007 à 21:57, par Adeline

    Bonjour,
    Il est vrai que le déni de grossesse est une procédure tout à fait inconsciente mais des femmes ne se servent elles pas de la découverte du principe du déni de grossesse pour ne pas s’occuper ou assumer l’enfant à venir ? Je suis jeune (20 ans)et n’ai pas forcèment beaucoup d’expérience. Mais on voit si souvent des femmes qui semblent n’avoir aucun regret. Comment distinguer les femmes qui en avaient réellement inconsciences (sous couvert d’un soucis de santé) et ces femmes sans scrupule ? Je me pose de plus en plus souvent la question en regardant les différents documentaires.
    Aussi je voulais savoir (si quelqu’un pouvait m’éclairer) : les règles restent tout à fait les mêmes ?les signes sont toujours les mêmes ? (maux de ventre "intestinaux" ou autres).
    Merci pour toutes celles qui voudront bien me répondre et ainsi m’aider à comprendre cette situation qui je pense doit-être troublante.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 17 avril à 13:09

      Bonjour,
      Votre commentaire me gêne.
      Au-delà de la question de déni de grossesse, vous parlez de femmes "sans scrupules" qui "se serviraient du déni de grossesse pour ne pas s’occuper de leurs enfants".

      Ces femmes existent. Quand cela se produit, on appelle cela de la dépression post-partum (malgré le nom, cela peut commencer avant la naissance). Elles en souffrent en général beaucoup et ne méritent aucun mépris, de la part de personne. La venue d’un enfant est toujours un bouleversement pour les parents, et juger ceux qui ne parviennent pas à gérer ce bouleversement me paraît indécent.

      Un enfant n’est pas toujours désiré. Parfois, il arrive sans qu’on ne puisse rien faire. On ne peut toutefois pas forcer les gens à s’en occuper (autrement que financièrement en tout cas). Bizarrement, on tolère que les hommes démissionnent dans cette mission, et partent, mais pas les femmes. C’est un tabou absolu et on les juge pour cela. Cela me met en colère, parce que personne n’a le même vécu et que l’instinct maternel, c’est très beau mais seulement quand ça marche.

      Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 2 novembre 2007 à 10:15, par clara

    Bonjour,
    je souhaiterais réagir à l’article d’Emilie.
    la lecture m’a en effet un peu effrayée, car ce qu’elle raconte est exactement ce que je ressens depuis quelques temps. J’ai fait une fausse couche il y a un an, suite à une prise de pilule irrégulière. Depuis, je prends ma pilule consciencieusement, mais suis obsédée par l’idée d’avoir un bébé : c’est un désir qui me possède bien que ma situation d’étudiante ne me le permettrait pas. j’ai des règles entre chaque plaquette de pilule, mais des signes un peu étranges : mes seins sont douloureux, j’ai pris pas mal de ventre, et je pense comme émilie à faire un régime ou des abdos pour "aplatir" cet amas graisseux qui s’est localisé sur ma paroi abdominale depuis quelques semaines. je me sens en permanence ballonée, j’ai comme des désordres digestifs. de plus, j’ai depuis quelques jours des crampes dans l’utérus, je pense plutôt à une infection ou une inflammation, j’ai d’ailleurs rdv chez mon médecin. mais de lire cet article me fais peur : pensez-vous que cela pourrait être un déni de grossesse ? pourtant on ne peut théoriquement pas tomber enceinte sous pilule ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 3 novembre 2007 à 21:49, par aurélie

    bonjour, le déni de grossesse m’effraie , j’ai tjrs peur d’etre enceinte, mes regles n’ont jamais été régulières donc je peux pas compter dessus pour me prévenir et j’ai depuis tjrs des kilos en trop, je me protège donc normalement c’est pas possible
    mais a force d’en entendre parler je me demande si je n’en fait pas un
    j’hésite a faire un test, d’un coté je me dis c’est des histoires qui me montent a la tete , de l’autre j’ai peur de faire un déni.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 5 novembre 2007 à 12:51, par charlotte

    Bonjour,
    J’appris ce qu’était un déni de grossesse il y a quelques jours. C’est vrai que c’est un phénomène qui me fait peur, ne pas savoir,... Je voulais savoir pourquoi la patiente enceinte n’arrive pas à savoir qu’elle est enceinte ?? C’est une question que je n’arrête pas de me posé depuis ces quelques jours.
    Merci d’avance de me répondre s’il vous plaît.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 5 novembre 2007 à 19:33, par Dou

    Bonjour à toutes et tous,

    Moi c’est pareil que Aurélie, toujours des kilos en trop mais pas vraiment assez pour me dire que je suis grosse, donc ils restent là où ils sont... et du coup, comment voir les premiers jours de grossesses surtout si un jour j’avais un deni de grossesse, de plus, je ne vais chez le médecin que quand je suis vraiment, mais vraiment pas bien... Aïe, aïe, aïe !!

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 5 novembre 2007 à 21:58, par lili

    bonsoir Emilie ainsi qu aux autres mais surtout a toi puisqu’il m est arrivé exactement la même chose je suis actuellement enceinte de 7 mois et ne l ai appris que quelques jours auparavant j avais exactemet les mêmes symptomes c est a dire aucun certes 2 3 kilos de plus mais c est tout je prenais ma pillule tous les jours jusqu’ à la decouverte du fait
    et surout j avais subit des examns gynecologyques notamment une colposcopie et personne n a semble t-il rien vu si tu veux correspondre je suis disponible bon courage en tout cas

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 6 novembre 2007 à 01:36, par Vaalou

    Depuis l’annonce de la grossesse de la gagnant de Popstar, les plus jeunne femme savent ce qu’est un déni de grossesse (puisque celle ci à été surmédiatiser) mais comment se fait-il que son ventre s’est mis en grossir QUE quand elle à appris la nouvelle ?
    En effet elle l’as su au bout de 6mois et c’est seulement une fois l’échographie passer que son ventre à pris du volume.
    Celà joue t-il sur le mental ?
    Valérie, 22ans.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 6 novembre 2007 à 14:38, par isa

    Oui Valérie, celà est classique. Le ventre se met à grossir de façon visible quand la femme apprend qu’elle est enceinte. Il y a eu une émission sur la 5 où le gynécologue explique qu’il a vu le ventre de sa patiente grossir entre la table d’exmanen et son bureau, après l’annonce de la grossesse. Alors que quand elle était arrivé dans son bureau, cette femme avait un ventrre plat.
    Bien sur qu’il y a un lien très étroit entre le mental et le corps surtout dans cette pathologie là. Le mental refuse la grossesse et par ricoché le corps aussi.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 6 novembre 2007 à 14:45, par isa

    Je voudrais répondre à l’angoisse de pas mal de femmes qui écrivent avoir peur de subir un déni et comment peuvent elles faire pour le prévenir ?
    La conscience d’une grossesse éventuelle enlève toute notion de déni. "Si panique à bord", suis je enceinte ou pas, le recours à un test de grossesse enlèvera tous les doutes.
    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que dans le cadre d’un déni de grossesse, l’éventualité d’une grossesse n’existe pas et donc, il n’y a pas de recours au test de grossesse.
    Le déni de la femme, devient aussi parfois un déni collectif, du compagnon, des amis, du médecin...
    Enfin, la prise de contraceptif, type pilule, réduit énormément (sauf mauvaise prise du médicament) la possibilité de grossesse.
    Je n’ai pas personnellement connaissance de déni de grossesse sous pilule.
    La campagne d’information et de prévention que nous faisons sur le déni devrait aussi à long terme réduire les cas de déni de grossesse en France.
    Les femmes seront mieux informées ainsi que la population en général.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 8 novembre 2007 à 17:19, par djouly

    Je suis rassurée de savoir qu’en prenant la pilule, il y a tres peu de chance d’etre ds ce cas.Je ne pensais pas qu’il y avait "autant" de femmes concernées.pour exemple, une lointaine connaissance a subi un déni total ; sachant qu’elle est jeune, je me suis dit qu’elle a voulu l’ignorer car c’est evident que les règles s’arretent lorsqu’on est enceinte ! je viens d’apprendre donc que le physique ne change pas ou tres peu...
    Pour ma part il est vrai que j’y ai deja songé car j’ai pris un peu de poids ces derniers mois et le fait que j’oubli parfois ma pilule ne me rassure pas
    , je suis pratiquement sure que je me fais des idees

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 10 novembre 2007 à 00:53, par sophie

    Comme beaucoup de personnes, j’ai été très troublée par le déni de grossesse de Shéryfa, la gagnante de popstar 2007. Du coup, même si j’avais déjà entendu parler de ce problème, c’est vrai que je ne savais pas que la personne concernée avait toujours ses règles, et je commence à m’inquiéter. J’ai depuis quelques mois ce que je crois être des troubles digestifs. Je me sens souvent ballonée et j’ai pris un peu de poids. J’ai toujours mes règles mais c’est vrai que je n’ai pas toujours pris ma pillule à heure fixe. ça m’est aussi arrivé d’oublier complètement de la prendre un jour. De plus, il y a de cela 2 mois je n’arrêtais pas de me lever la nuit pour uriner. Je pensais tout simplement à une sistite ou une autre infection urinaire. Mon ami et moi nous désirons très fort avoir des enfants mais comme on est tous les deux sans emploi, on attend d’avoir une bonne situation pour se lancer dans ce grand projet. De ce fait, pour moi, il est pas concevable que je sois enceinte. Mais avec mes petits problèmes et le fait d’avoir entendu parler du déni de grossesse, je me pose des questions,tout en me disant que c’est pas possible. Je n’ose pas acheter un test. Suis-je dans le vrai ou suis-je paranoïaque ? Quoiqu’il arrive, et même si ce n’est pas le bon moment comme on dit, mon ami et moi nous accueillerons ce bébé.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 13 novembre 2007 à 11:48, par Chan-Ly

    Que faire, à qui s’adresser quant une femme proche fait manifestement un déni de grossesse

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 16 novembre 2007 à 21:05, par lydie

    Bonjour,

    J’étais avec qq un jusqu’en mai. En juillet j’ai fait un test de grossesse pour vérifier que je n’étais pas enceinte. On a utilisé des préservatifs et j’ai toujours eu mes règles mais j’ai toujours eu la peur d’un déni après chaque rupture.
    un test fait à deux mois et demi après les derniers rapports qui s’est révélé négatif a-t-il été fait assez tard dans une éventuelle grossesse pour être fiable ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 19 novembre 2007 à 08:45, par Claire

    Le deni de grossesse on en parle de plus en plus souvent est-ce parce que cela arrive de plus en plus frequemment ? personnellement c’est quelque chose que me fait peur, j’ai peur de me retrouver enceinte et de ne pas savoir ... Les règles sont-elles toujours presentes si l’on prend la pillule ou est-ce uniquement de petits saignements ? n’avons-nous aucun moyen de nous en rendre compte ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 novembre 2007 à 18:19, par Nad

    J’écris depuis le Cameroun en Afrique centrale,et c’est difficile d’admettre qu’une femme puisse nier une grossesse puisque c’est un peu comme nier la maternité.
    Et notre législation n’a pas prévu ces cas.Croyez-vous qu’une réforme législative s’impose à propos ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 4 décembre 2007 à 12:41, par Vlasta

    Bonjour, j’ai découvert vraiment le déni de grossesse grace a un temoignage de la gagnante de popstar. J’ai lu les commentaires et je suis assez d’accord avec Isa. Je ne pense pas que lors d’un deni de grossesse, la question puisse se poser. Je désire fortement avoir un enfant. Mais si je me pose la question alors que je n’ai aucun symptome, c’est que je ne le suis toujours pas. Par contre, je me pose des questions : qu’est ce qui peut nous pousser à nier une grossesse. J’imagine que la situation qui ne se prete pas a l’arrivée d’un enfant, le jeune age ... peuvent en etre des raisons. Mais peut on "s’infliger" un deni de grossesse par peur de ne pas pouvoir etre mère, de ne pas etre a la hauteur, ... Je regrette que les temoignages ne parlent pas plus de ce qui a pu provoquer ce deni. Enfin, on parle beaucoup des mères mais jamais de l’enfant. On dit qu’un accouchement difficile peut etre difficile aussi pour l’enfant. Que peut ressentir l’enfant apres ce deni ; est ce que les liens avec la mere sont renforcés ; est ce qu’au contraire il se sent rejeté ? Il doit surement avoir une infuence sur l’enfant et les relations avec ses parents ? Merci pour vos témoignages. Ils nous enrichissent et nous previennent.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 10 décembre 2007 à 15:22, par Marnie

    je voudrais savoir ce qu’il se passe avec le bébé, c’est vrai, la mère n’en ressent rien mais l’enfant alors ? pourqoui ne bouge pas t-il ? ou où est-ce qu’il trouve la place pour grandir ? et en plus la mère fait toutes ses activités dont du sport et des régimes donc le bébé est normal à la naissance ou souffre t-il d’une malformation ou d’un manque de poids ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 14 décembre 2007 à 14:23, par Anna

    bonjour,

    j’entends de plus en plus de personnes parler du déni de grossesse, et comme Sophie, j’ai peur d’être paranoïaque : j’ai effectivement des difficultés à digérer, régulièrement des ballonnements, mal au dos, il m’arrive également d’avoir mal aux seins, je suis de plus en plus fatiguée mais bon cela m’arrive chaque année à l’approche de l’hiver..

    Il y a eu quelques petits couacs au niveau de ma prise de pilule il y a qques mois, en effet mon portable sonne chaque jour pour me signaler l’heure lorsque je dois la prendre, et ce jour là j’avais oublié mon portable chez mon ami. lorsque je me suis aprecue de mon oubli le lendemain matin, j’ai lu la notice pr voir ce quil fallait faire, et j’ai donc pris directemt ma pilule comme il etait indiqué puisque cela faisait moins de 12h q j’aurai du la prendre. Le souci cest q la veille j’avai eu un rapport avec mon ami..

    du coup je me demande si je me fais des idées ou pas, mais je n’ose pas en parler à mon ami, ni faire un test..

    je me pose aussi la question, pour les filles qui ont vécu ça, si la bébé n’était pas en mauvaise santé. la plupart des cas q j’ai vus ou entendus, le bébé était en pleine forme. moi je me dis q si je me savais enceinte, je mangerais équilibré ce qui n’est pas tjs le cas en ce moment..

    Et puis même au niveau des cachets, il y en a bcp qui ne st pas recommandés pr les femmes enceintes !! Que peut il se passer si on les prend et qu’on ignore une grossesse ?!

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 6 janvier 2008 à 11:39

    bonjour,
    j’ai appris ce qu’était un déni de grosses il n’y a pas longtemps. J’ai juste quelques questions pour les femmes qui ont eu la gentilesse de témoigner car je trouve ce phénomène intriguant ^^
    Le fait de toujours avoir ses règles et surtout de ne pas grossir n’est pas dangereux pour le bébé ? Comment se développe t-il sans que l’on grossisse ? Encore merci pour vos témoignages.
    audrey

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 14 mars 2008 à 15:38, par polo

    Je ne savais pas ce qu’étais le déni de grossesse et en cherchant sur google je suis tombée sur cet article.
    Cela m’a déjà permis de comprendre et en plus je pense que c’est important d’en parler car peut de femmes le savent !!!
    C’est vrai que c’est un phénomène trés intriguant.
    Merci à toutes, marion.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 28 mars 2008 à 12:31, par Naru

    Bonjour à tous je voudrais savoir quand le test de grossesse doit-il être fait pour confirmer qu’il n’y a pas de déni sachant que sur internet il est indiqué que le test doit se faire quelques jours après le retard des règles. Oui mais en cas de déni les règles sont présentes .. Merci de bien vouloir répondre à ma question. =)

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 1er juin 2008 à 22:52, par peggy

    j ai fait un deni de grossesse,il y a 3 ans....j ai appris que j etais enceinte de 3 mois alors que j etais deja maman de 2 enfants....
    3 mois c est peut etre pas beaucoup mais cela reste un moment terrible,l annonce,les questions,les reproches,de la famille........du papa.
    mon fils a maintenant 3 ans et c est un pur bonheur...alors courage atoutes celles qui vivent cette epreuve....peggy

    Répondre à ce message

  • Le déni de grossesse Le 1er juin 2008 à 23:32, par Titaïna

    Maman de 2 enfants de 6 et 8 ans, j’ai découvert il y a 3 semaines que j’étais enceinte de 5 mois.
    Honnêtement, mon époux et moi n’avons " rien vu " ; nous nous sommes aperçus de rien et je n’ai eu aucun symptôme d’une grossesse : des règles régulières, pas de prise de poids, pas de nausée, pas de préférence alimentaire subite, rien qui puisse nous mettre la puce à l’oreille jusqu’à il y a 3 semaines où j’ai trouvé que j’avais le ventre très gonflé ; mais même avec cette évidence, j’ai mis cela sur le compte du repas copieux que j’avais avalé le soir-même.

    Alors, autant vous dire que pour moi, cette troisième grossesse, cette " pochette surprise " a été comme un coup de tonnerre dans mon existence, dans notre existence, je devrais dire, puisque cela implique mon époux et mes enfants.

    Le déni de grossesse, je connaissais le phénomène, mais j’étais loin, très loin d’imaginer que j’étais dans ce cas... et pourtant, en y réfléchissant bien, c’est la stricte vérité.
    Ayant enfin atteint une stabilité professionnelle, ayant des enfants enfin autonomes, il était hors de question pour mon époux et moi-même d’être à nouveau parents, d’ailleurs, c’est une option que nous n’avions même pas envisagée...

    Aujourd’hui et après le moment de surprise passé, je me dis que ce petit bout qui grandit en moi, il lui en a fallu de l’énergie pour être encore en vie aujourd’hui, car ne sachant pas que j’étais enceinte, je n’ai pas arrêté d’une minute, multipliant les activités, me donnant à fond dans mon milieu professionnel...
    Ce petit, que je nomme Junior pour le moment, je lui ai fait une place dans mon coeur et je l’accueillerai comme il se doit.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 1er juin 2008 à 23:34

    Maman d’une petite fille de 18 mois, je pense que, étant donné ma situation (avec mon ami depuis seulement 2 mois a ce moment, sans emploi et vivant dans un studio, agée de 18 ans), j’aurais pu développer un déni de grossesse. J’étais sous pilulle depuis 2 ans, sans oubli, la prenant toujours a heures régulières.
    Lorsque j’ai appris ma grossesse, le médecin ne m’a pas cru : j’avais forcément oublié ma pillule, ou prise plus tard...
    Sachant que ma mère a été dans le même cas a cet âge, et sous pillule elle aussi, qui sait si la résistance à la pillule n’est pas génétique ?
    Bref, je comprends très bien les femmes ayant souffert d’un déni. Le fait de découvrir sa grossesse aussi tard doit etre extrèmement déroutant.
    Bon courage a toutes
    Céline

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 3 juin 2008 à 10:41, par AFRDG

    Je trouve dommage qu’à notre époque il y ait encore des gens avec une présence d’esprit très fermée !!
    nous ne sommes pas des monstres !!

    Je trouve ça très bien qu’on en parle à travers des reportages à la télé, j’ai découvert cette association grâce à ça, j’espère que ça va faire évoluer les pensées négatives !!

    C’est très frustrant de découvrir une grossesse tardivement car on a l’impression d’avoir loupé un épisode de sa vie !!

    C’est déjà pas facile pour nous de se faire à l’idée qu’on va avoir un bébé dans peu de temps alors si en plus les gens nous regardent en nous jugeant !!

    Heureusement pour moi tout le monde l’a très bien pris et nous a beaucoup soutenus mais j’imagine celles à qui ça ne se passe pas bien et qui se retrouvent seules, ça doit être très dur !!

    Maintenant nous ne sommes plus seules !!

    Merci à tous pour votre soutien !!

    Répondre à ce message

  • Déni Le 3 juin 2008 à 20:56, par Romy

    Je ne pense pas que les gens aient des pensées "négatives" sur les femmes victimes de déni de grossesse...c’est plutot la stupefaction quant à la force de l’inconscient à s’exprimer par le corps. En effet, les femmes n’ont aucun signe : pas de nausées, vomissements, fatigue excessive, prise de poids, ventre qui s’arrondit...et continuent même à avoir des menstruations.

    C’est le non désir inconscient qui s’exprime par le corps. Parfois c’est parce-qu’elles pensent que, prenant une contraception régulièrement, il est impossible qu’il y ait une grossesse. Or je voudrait rappeler que la pillule est efficace à 99% (il y’a donc une possible ovulation) et que l’oubli de moins de 12h n’expose pas a un risque de grossesse. Il existe aussi des grossesses sous stérilet.
    Que la femme continue à avoir des pertes mensuelles ou non, la grossesse est décelée par le taux de BHCG, une hormone sécrétée pendant la grossesse (celle ci est donc détectable).
    Je suis étudiante sage-femme et je ne juge pas du tout les déni de grossesse puisque cela peut arriver a chacune d’entre nous, mais je suis en admiration de la manière par laquelle l’esprit est maitre du corps.
    Je pense peut-être faire mon mémoire sur ce sujet...

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 6 juin 2008 à 16:55

    Bonjour,
    tout d’abord, merci à toutes de vous exprimer aussi clairement et sans tabou sur le déni de grossesse.
    J’ai une question à vous poser : en cas de déni, à quel moment faut-il faire le test de grossesse ? merci de me répondre, vous me serez d’un grand secours !! fleur bleue de bordeaux

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 7 juin 2008 à 16:43, par Isabelle

    Je voudrais répondre à l’angoisse de pas mal de femmes qui écrivent avoir peur de subir un déni de grossesse et comment peuvent elles faire pour le prévenir ?
    La conscience d’une grossesse éventuelle enlève toute notion de déni. "Si panique à bord", suis je enceinte ou pas, le recours à un test de grossesse enlèvera tous les doutes.
    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que dans le cadre d’un déni de grossesse, l’éventualité d’une grossesse n’existe pas et donc, il n’y a pas de recours au test de grossesse. Le déni de la femme, devient aussi parfois un déni collectif, du compagnon, des amis, du médecin... parce qu’aussi le plus souvent il n’y a rien à voir....
    La campagne d’information et de prévention que nous faisons sur le déni devrait aussi à long terme réduire les cas de déni de grossesse en France.
    Les femmes seront mieux informées ainsi que la population en général.
    Donc fleur bleue, je ne peux répondre autrement à votre question.
    Si vous faites un déni de grossesse, vous ne penserez pas à faire un test.
    Si vous pensez être enceinte, faites un test.

    Isabelle
    cadre de santé
    AFRDG

    Répondre à ce message

  • test de grossesse en pharmacie Le 31 juillet 2008 à 09:47, par libel

    bonjour a tous, je voudrais savoir , si en faisant un test de grossesse vendu en pharmacie, on peut décéler une grossesse meme tardive ? ou est ce que le test de grossesse, ne "marche plus " apres quelques mois de grossesse ?

    merci de me repondre

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 1er août 2008 à 16:59, par Nathalie (ou natapaul07)

    bonjour,
    je viens de lire votre article après avoir cherché à me renseigner sur le déni de grossesse, suite à un fait divers que j’ai lu sur 20minutes.fr... J’avais déjà entendu parler de ce problème, mais les divers commentaires des lecteurs de ce fait divers m’ont poussé à chercher plus avant pour prouver à l’un des lecteurs que c’était réel.
    Aussi, si le modérateur de ce site peut aller faire un tour sur la page ci-dessous citée, et répondre aux allégations d’un certain Panchito, je vous en serais reconnaissante, car ce dernier reste sur des positions obtuses et négatives, et empoisonne les autres lecteurs de commentaires cyniques. Je vous en remercie d’avance. Je suis moi-même maman de 4 enfants, et j’ai une pensée émue pour toutes ces mamans victimes du déni. Courage à toutes !

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 5 août 2008 à 07:37, par O

    nous ne répondons pas à ce genre de tordus ! vous en trouverez partout !
    par contre ces personnes là ne sont pas tolérées sur notre site
    ici c’est soutien et solidarité aux femmes victimes de déni de grossesse
    bien à vous
    isabelle

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 août 2008 à 22:02, par chacha

    Bonjour,

    J’ai été victime par le biais de ma belle sœur de deux dénis de maternité ... Mon neveu a 8 ans et ma nièce 6 mois ... la premiere fois a été très dur destabilisante car inconnue la terre nous ait tombé dessus ... on en a quasiment pas parlé pendant 8 ans ... jusqu’a le deuxieme accouchement de ma belle soeur où la cela a ete mieux généré en immédiat dans nos tetes mais seulement dans un premier temps ensuite besoin de comprendre et besoin d’explication surtout que la deuxième grossesse etait voulu et su d’elle seul ... donc déni pour les autres ... pas réussi a le dire ...

    JE ne souhaite a personne de vivre ces moments la grossesse est importante pour la femme le pere et aussi la famille ... aujourd’hui après 6 mois je commence juste à réussir a redialoger avec ma belle soeur devrais je dire ma soeur je la considérais comme ca il y a 6 mois je commence a le ressentir a nouveau ... je ne lui en veux plus je veux juste comprendre pourquoi elle se fait tant de mal ... car c’est souvent du mal que l’on veut se faire ...

    Cessez de penser que les femmes VICTIME ?T de dénis de grossesse sont des folles car c’est très très dur a entendre ... et a concevoir ... ma belle soeur est une mere très attentive à ses deux enfants et on neveu est tres tres bien elevé ... et intelligent

    Merci d’essayer de ne pas trop juger cette pathologie ...

    Merci

    PS : il faut en parler pour que les femmes se sentent moins fautives et plus acceptées

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 août 2008 à 14:28, par jas

    bonjour ! j’ai 23ans et j’aimerai savoir est-ce qu’avec un test classique on peut savoir si nous sommes enceinte ou non ? alors qu’on a nos règles chaque mois.merci de bien vouloir m’éclairer

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 31 août 2008 à 20:48, par clara

    bonjour , j’ai l’impression d’être parano, je suis sous pillule je l’ai jamais oubliée et en plus de çà, avec mon copain, nous nous protegeons tout le temps et nous n’avons jamais eu d’accident , j’ai mes regles tres regulieres, soit, aucun probleme, mais sachant que je suis jeune j’ai tres peur du deni alors qu’il ly aurait aucune raison que ça arrive..

    avez vous des conseils ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 1er septembre 2008 à 14:25, par Anna

    D’abord sachez que ce n’est pas parce que vous êtes jeunes que vous êtes plus susceptibles d’être victime d’un déni de grossesse.
    Si vous n’avez pas été régulière dans la prise de la pilule et que vous avez un doute, n’hésitez pas à faire un test de grossesse, il vous dira où vous en êtes !
    donc pas d’angoisse inutile !
    bien à vous
    Isabelle

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 10 septembre 2008 à 21:24, par vedastus

    aujourd’hui je me pose des questions : comment on peut savoir si on fait un déni de grossesse. Depuis que j’ai lu un jornal consernant le deni j’ai peur mais est ce qu’il y a un test possible pour savoir ? lou il faut faire une ecographie directement, j’aimerais bien le savoir

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 12 septembre 2008 à 10:14

    on ne sait pas que l’on fait un déni de grossesse puisqu’on n’imagine même pas être enceinte !
    sinon en terme de test les tests de grossesse classiques restent largement fiables, inutile de faire directement une echographie
    Isabelle

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 28 septembre 2008 à 05:59

    Je viens de lire cet article trés interressant. ceci dit j’ai des questions, j’ai vécu avec mon ex une courte période et nous avons rompu. Il semblerait qu’elle soit enceinte mais elle ne veut plus me parler, me répondre par téléphone ni par mail. Elle ne me parle pas, mais elle m’écoute, et ce qui est surprenant dés que je lui demande si elle est enceinte elle me racroche au nez. J’ai beaucoup de raisons de croire qu’elle est enceinte et qu’elle ne veuille pas se l’avouer. Car mére d’un premiere enfant, elle m’avait avoué qu’elle ne s’était rendu compte qu’elle était enceinte de celui-ci seulement quelques semaines avant sa naissance, de plus elle est dépressive. Ma question, comment pourrais je savoir si mon ex est enceinte ou pas car si elle est enceinte ou pas, en sachant que ça ne fera que 3 mois de grossesse al’heure d’aujourd’hui. Le gros soucis c’est qu’on a rompu en de mauvais termes.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 30 septembre 2008 à 21:22, par DC

    bonjour,
    moi aussi j’ai eu très peur de ce déni de grossesse puisque en théorie le risque de tomber enceinte est pour moi très réduit : je prends la pilule, il y a parfois des oublis mais nous utilisons toujours le préservatif avec mon ami. malgré ça le déni de grossesse m’a obsédée plusieurs fois au point de faire des tests urinaires (négatifs !). mais si j’ai bien compris, le fait de se poser la question annihile la possibilité du déni ? j’ai tendance à être hypocondriaque alors mon inconscient à dû se saisir de ça.

    en tout cas, une très forte pensée et tout mon soutien aux femmes victimes de déni...

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse Le 2 octobre 2008 à 14:16, par franscat

    bonjour,
    Je me pose des questions on en parle depuis quelques temps, mais à l’époque de nos parents, on en parlait pas, ces cas devaient quand même exister, non ? c’est pas arrivé du jour au lendemain, je suppose !!!
    Et est-ce que c’est genetique, en fait compliqué ma question je m’explique :
    si quelqu’un dans la famille fait un déni on peut l’avoir ou si personne là eu on peut en avoir un quand même !?
    Merci de vos réponses.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 3 octobre 2008 à 14:04, par Anna

    on suppose bien sur que le déni de grossesse a toujours existé mais les médias étaient moins présents et moins rapaces !
    non pas de facteur génétique ni héréditaire bien sur !

    Répondre à ce message

  • sandra 29 Le 20 octobre 2008 à 22:43, par sandra

    bonjour, j’ai également fais un deni de grossesse, jai appris que j’etais enceinte a 7mois de grossesse, je n’avais pris k’un kilos, pas de nausée tout aller bien quoi, en allant chez mon medecin pour une petite rhyno c’est la ou il sais rendu compte que j’étais enceinte... Donc direct je suis partie a l’hopital et le personnel qui ma prise en charges a ce moment la,me regardé comme une bete de foire, d’autre c t des regard plein de sous entendu, bref... Ma situation a ce moment la, je travaillé plus de 50h par semaine, plus un décés ds ma famille... je me suis rendu compte de rien aujourd’hui mon loulou et la et je l’aime plus que tout au monde

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 octobre 2008 à 23:17, par Lucie90

    Bonjour. J’ai 20ans, je suis étudiante, je prends la pilule depuis 4ans. L’éventualité d’une grossesse ne m’a jamais effleurée l’esprit et pourtant depuis quelques temps j’ai pris un pe poids. Le week end dernier j’ai revu une amie enceinte presque à terme et une autre deja maman depuis 6mois. Et le contact avec ces deux personnes m’ont perturbé, j’ai l’impression que mon ventre est sorti d’un coup, comme si le fait d’avoir passé un pe de temps avec un bébé et être attendrie m’aurait fait prendre un peu conscience... Est ce possible ? Merci de me répondre !

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 21 octobre 2008 à 01:10, par Mélodie une jeune ado

    Je suis complêtement d’accord.
    Il faut que le déni de grossesse soit reconnu ! Faut signer la pétition...

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 6 novembre 2008 à 14:39, par sophie

    bonjour !

    Je m’appelle Sophie et je suis actuellement étudiante en Master 1 de psychologie. Je travaille sur le déni de grossesse pour mon mémoire. Je suis à la recherche de personne ayant vécu un déni afin de leur faire passer un entretien totalement anonyme. Si vous êtes intéressées, vous pouvez me contacter par mail. J’habite sur Toulouse mais je peux me déplacer si cela est nécessaire. J’espère que mon message trouvera des réponses positives. J’ai besoin de vous. Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 7 novembre 2008 à 19:34, par ptichou

    Bon courage à toutes celles victime d’un déni de grossesse, acceptez votre enfant, et soyez heureuse avec lui !!!!

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 11 novembre 2008 à 20:04, par CharlotteL

    Bonjour . Une prise de sang annonce t-elle l’enventualité d’un déni de grossesse ? Les antidepresseurs peuvent-ils reveler le resultat faux ??? Merci charlotte .

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 12 novembre 2008 à 15:02, par isabelle AFRDG

    Les antidépresseurs n’ont à ce jour aucune influence connue sur les tests de grossesse qui restent fiables pratiquemment à 100% par voie urinaire ou sanguine.
    Alors oui bien sur , une prise de sang permet à la femme de savoir si elle est enceinte.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 18 novembre 2008 à 00:37

    BONJOUR
    Est il possible qu’un deni de grossesse ne puisse pas être identifier par une échpgraphie, + un test, + des éxamens sanguins ????????
    CAR une amie pense être enceinte et elle a fait tout ces test qui ce sont revélés négatis, et malgres tout elle reste persuader qu’elle est enceinte.

    merci

    evilbob@live.fr

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 18 novembre 2008 à 08:35, par isabelle AFRDG

    tout d’abord si votre amie pense être enceinte , c’est qu’elle ne fait pas de déni de grossesse
    d’autre part si l’écho est normale, le test sanguin négatif, bien sur qu’elle n’est pas enceinte

    Répondre à ce message

  • Juste pour informations Le 20 novembre 2008 à 18:28, par God’s princess

    Bonjour j’aimerai savoir si le déni de grossesse peut avoir lieu aprés un viol et si le phénomène inverse est possible ( avoir tout les symptomes d’une grossesse sans l’être) ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 27 novembre 2008 à 04:48, par Greenie95

    Bonjour,
    Je suis étudiante j’ai 21ans et j’ai eu un rapport non protégé avec mon ex en septembre mais sachant que j’ai des règles tres irrégulières et me pensant completement infertile (de mars à aout je n’ai pas eu de règles puis en aout je les eu pendant 3 semaines et depuis plus rien) je voudrais savoir si je pourrai etre victime de cette pathologie car j’ai remarqué depuis peu ; que je stock énormément de graisse au niveau du ventre que j’ai du mal à l’aplatir et en dépit du fait que je mange mal et rarement pour maigrir la graisse de mon ventre s’amplifie, j’ai aussi remarqué que j’urine anormalement souvent j’ai des troubles du sommeil, mes soutifs sont trop petits alors que j’ai déja une forte poitrine et j’ai une sensation de m’etre étrangère que je ne peux expliquer elle ressemble à la sensation que l’on ressent à la puberté. Je voudrais aller chez le gynéco pour faire un test ou une écho, mais j’ai peur de savoir et j’ai peur que mon ventre grossisse soudainement si je suis enceinte car je ne veux pas que mon entourage le sache ; surtout que je suis en pleines études et que je commence une nouvelle histoire sérieuse et que tomber enceinte de mon ex de SURCROIT dans une situation comme la mienne serait l’une des pires choses qui pourraient m’arriver. !
    J’aurais aimé savoir si on peut souffrir de déni de grossesse dans le cas ou l’absence de règles est habituel du à une raison inexpliquée (d’autant plus que la dernière écho que j’ai faite remonte à 2ans et le gynéco trouvait que j’avais les ovaires anormalement gros et m’a expliqué que cela pouvait etre à l’origine de l’absence de règles.)
    car je n’ai aucun repère menstruel pour savoir si je suis enceinte ou pas, je sais que je mélange un peu tout mais je suis en panique totale car avant aujourd’hui je ne pensais pas que ce genre de phénomène existait réellement et l’idée que je puisse en souffrir me terrifie !
    Si vous Connaissez des cas complexes comme le mien ou pire merci de nous en faire part !

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 27 novembre 2008 à 07:56, par Isabelle

    Bonjour,
    je sens bien votre état de panique et si vous voulez nous pouvons en discuter par téléphone.
    Envoyez moi votre téléphone par la messagerie du site et non pas sur le forum, je vous appelle le plus vite possible.
    Au vu du tableau que vous me décrivez, oui çà pourrait être possible mais dans le même temps vous êtes dans une telle angoisse, qu’il faut vraiment revoir le tableau clinique et voir ce qu’il y a lieu de faire. J’ai besoin d’éléments très précis , au moins dans les dates, nous pouvons donc voir çà par téléphone si aller chez le médecin est pour vous trop angoissant à ce jour.
    N’hésitez pas donc si vous avez besoin, sinon allez voir votre généraliste et expliquez lui tranquillement tout celà, il sera à même de vous aider
    à bientôt et bon courage
    Isabelle AFRDG

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse Le 30 décembre 2008 à 20:53

    bonjour, j’ai 20 ans et je commence à m’interroger sur un éventuel deni de grossesse.mais dernières règles date du mois d’octobre mais entre temps je ne n’ai eu aucuns rapports puisque j’ai rompu avec mon compagnon.Il m’était déjà arrivée de sauter un cycle mais là je commence à me poser des questions car je n’ai toujours pas mes règles pas même un symptôme pour me rassurer.J’hésite à faire un test de grossesse car cela me parais tellement impossible, mais d’un autre côté j’ai peur de commettre une erreur en excluant cette possibilité.j’avoue également que le résultat me térifie surtout que j’en ai parlé à personne.je me sens très seule face à mes interrogations et à mes angoisses.
    A votre avis que dois-je faire ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 janvier 2009 à 09:49, par fanfan

    bonjour je viens de voir une emission sur le deni de grossese je viens de mettre un nom sur ce qui m est arriver il y a 25 ans j etait suivi par un gyne tout les 15 jours car j avais un probleme de fibrome ce medecein a decider de m operer ; un mois apres l operation qu il n a pas pu faire il m a apris que j etais enceinte de 4 mois et demi je n avais aucun simptomes j avais toujour mes regles j en ai voulu au medecein car il n a rien vu lu aussi , j allais en consultation asser souvent pendant les mois ou j igniorais que j etais enceinte meme un professionelle n a rein vu .et du moment ou je l ai apris mon ventre a grossi je n aime pas ce nom de deni de grossese cela implique que l on ai consiente que l on est enceinte et qu on le refuse alors que l on inginore qu on est enceinte, aucun simptome

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 janvier 2009 à 11:01, par audrey

    bonjour,

    étant sage-femme et maman, le dénie de grossesse est pour moi une énigme et en venant sur ce site je cherchais à mieux comprendre. Merci à l’AFRDG.

    pendant ma formation, le sujet n a pas été traité, juste évoqué comme une "curiosité". donc pour la prise en charge des patientes, je comprend que celles-ci puissent mal vivre l incompréhension du personnel médical (en plus de tout le reste).

    en tant que femme et maman, le dénie de grossesse est aussi quelque chose qui me fait peur :
    - je trouve déjà que 9 mois c’est court pour accueillir sereinement un enfant, donc forcément, plus on découvre tard cette grossesse, plus courte est cette préparation psychique.
    - j’allaite encore mon enfant de 2ans et demi. La pillule que l on prend quand on allaite , coupe souvent les règles et il m’arrive parfois de l’oublier. je suis donc devenue une grande consommatrice de test de grossesse car j ai quasiment jamais mes règles...

    je vous en explique donc le fonctionnement :
    - le test urinaire détecte une hormone (HCG) sécrétée par le placenta dès que l’oeuf s implante dans l utérus(environ 1 semaine après la fécondation et jusqu’à l’accouchement), il faut attendre encore quelques jours après l’implantation pour que le placenta sécrète assez d’HCG pour être détecté par le test urinaire.
    - quand vous avez un rapport à risque, les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 5 jours et donc vous féconder si vous ovulez.
    - en résumé, le test est lisible de manière quasiment sure (le test peut toujours être défectueux : rare mais ça arrive) au bout de 3 semaines après le rapport à risque (contraception absente ou mal utilisée)et tout au long de la grossesse.
    et si vous n’êtes pas sure de votre test urinaire, vous allez au labo faire une prise de sang (sans ordonnance vous ne serez pas remboursée mais c ’est a peu près le prix d un test urinaire en pharmacie et c’est plus précis car ça peut même donner une évaluation approximative de l’âge de la grossesse ). avec la prise de sang, si vous n avez pas eu d’autre rapport à risque et que le labo ne détecte pas d’HCG dans votre sang , c est que vous n ’êtes pas enceinte.
    - avec une échographie, on peut voir l’embryon au bout de 4 semaines après le rapport à risque, et bien sure jusqu’à l’accouchement.

    Autre chose, on peut dénier une grossesse mais à l inverse se penser enceinte sans l’être réellement (tests, prise de sang et écho négatives, en les ayant répétés à au moins une semaine d intervalle ) : c’est la grossesse dite "nerveuse".

    j’espère avoir pu éclairé certaines d entre vous et surtout ne restez pas dans l angoisse du je-ne-sais-pas-si-je-suis-enceinte, n’hésitez pas à aller en parler à un professionnel de santé : sage-femme(libérale, en PMI....) ,médecin, ou autre. nous ne sommes pas tous incompréhensifs, mais par contre nous sommes tous tenus au secret professionnel et avons la possibilté de prescrire les examens et de vous accompagner quelqu’en soit les résultats.

    bon courage à toutes.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 janvier 2009 à 15:05, par ninis

    bonjour,je me demandais si je ne suis pas entrain de faire un déni de grossesse,car en fait j’ai 29 ans et j’ai déjà 4 enfants et le dernier n’a que 20 mois.je n’en veux plus du tout et j’ai très peur de tomber enceinte. pour moi,la pillule ne sert à rien car je suis très fertile,mais je continue à la prendre à heure précise.c’est la 3ème fois que je change de pillule.en plus ça fait quelques mois déjà que j’ai des droles de symptomes,comme des nausées,des envies de manger à des heures pas possible, et des odeurs de nourriture qui me répugne alors que d’habitude non et surtout mal au sein avec parfois une goutte de liquide jaunatre qui sort de mon téton.voila pourquoi je me pose la question. mon mari me dit que je me fait des idées et ça n’a rien avoir.nous pensons a une sorte d’angoisse passagère, car le docteur a dit que c’était presque les symptomes d’angoisse.et j’en ai eu il y a lontemps.quelqu’un peut il me donner conseil,car en parler a mes proches semble impossible et j’ai peur de ne pas pouvoir assumer un 5eme enfants.merci à l’avance.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 20 janvier 2009 à 20:08, par Milie

    bonjour à tous et à toutes, je m’appelle emilie je suis étudiante et il est vrai que l’on entend beaucoup parlé de déni de grossesse en ce moment. De ce fait j’y pense parfois et une question me vient souvent : imaginons que je sois enceinte sans le savoir, et que je sois tombé malade, grippe, gastro ou autre et que j’ai pris des médicaments pour me soigner, ces médicaments sont dangereux pour le bébé la plupart du temps non ?? alors ces femmes, donnent naissance à des bébés "malades" ?? de quoi avoir encore plus peur !!!

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 21 janvier 2009 à 02:39

    Félicitations pour votre site et votre combat pour la reconnaissance du deni de grossesse. Ce mystère physique et psychique n’est pas si rare et mal compris et pris en charge par le corps médical.
    A toutes les femmes qui s’interrogent ici un test de grossesse coute 8 euros en vente libre en pharmacie et c’est fiable. A toute celles qui apprendraient être enceintes sans vous en être doutées, il y a des moyens de faire face et de ne pas être seule même quand il parait impossible d’en parler à ses proches.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 21 janvier 2009 à 16:51, par vivi

    je me pose la mm question que toi lorsque lon tombe malade on prend des médicament qui ne faut souvent pa prendre pendant la grossesse alor comen fon ces femmes qui sont enceinte et qui prene des médicaments ?
    et les étudiant il fon du sport a leur école c pa tré bon de faire du sport lorsque lon est enceinte ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 22 janvier 2009 à 14:09, par claudie

    bonjour a vous tous voila j’ai 30 ans mzriee 3 enfants et n’en voulons plus. j’etait sous implant l’annee derniere je devais le changee en mars 2008 mai sj’ai tardee a le retiree je l’ai fait qu’en juin 2008 et remit un autre en meme temps j’ai eue mes regles (abonbantes par rapport a avant )juillet aout et septembre (je crois pour septembre)depuis plus rien pour l’instant rien de grave c l’effet de l’implant se qui m’inquiete le plus c’est que depuis mai 2008 j’ai prix 12 kg et je ne suis pas du genre a prendre du poid j’ai mal au seins mon hommes peux plus les toucher ,j’ai des bulures d’estomac,je suis tt le temps fatiguee et en ce momment mal de ventre .Dois je me poser des questions (faire une prise de sang) ou juste normal ?merci de vos reponses

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 24 janvier 2009 à 15:56, par choupi

    Bonjour a toute,j’ai peur aussi de faire un deni de grossesse,car ces derniers temps,jai mal au ventre,dans le bas ventre,je suis parfois déranger niveau intestinal,et jai prix 2.3 kilos,j’ai mal a la téte et mon rythme de vie et complétement déréglé je me couche trés tard et me léve trés tard je suis trés fatigué,j’ai eu une rupture douloureuse il ya mintenant 7 mois,et les dernier mois je prenais plus la pillule mais nous nous protégions,puis j’ai repris la pillule 3mois aprés la rupture pour d’autre probleme,et je prend la pillule avec androcure pour celle qui connaisse et depuis que jai repri la pillule en septembre a peut prés je n’ai plus eu de régle qui serait la cause de l’androcure,mais dernierement je les ais eu,et depuis j’ai mal en bas du dos et ventre...si quelqun si connait un peu sur le sujet et d’androcure pouvez vous m’aidez ???merci

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 26 janvier 2009 à 11:58, par celena

    bonjour a tous,
    si on a fait le test est c negatif, peut-on nous rassurer de ne pas avoir un deni de grossesse ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 26 janvier 2009 à 13:55, par hélo

    Bonjour,
    je suis une étudiante de 20 ans. je suis en couple depuis 5 mois.Je prends la pillule. Il y a à peu près 4 mois, une personne de mon entourage s’est amusée à me dire que j’étais enceinte. Me sentant fatiguée, étant ballonée, j’ai fait un test de grossesse : négatif. ce qui m’a rassurée.
    seulement maintenant, j’ai mal au ventre, juste sous le nombril, je suis toujours aussi fatiguée, j’ai des douleurs aux seins depuis 2 mois que j’attribue à la pillule. De plus, depuis peut- être 3-4 mois, mon ventre fait une petite bosse sous le nombril. je n’ose pas refaire de test de grossesse, car je suis presque sûre de ne pas être enceinte.
    qu’en pensez vous ?
    merci

    Répondre à ce message

  • et que dire de ces enfants non-venus au monde ? Le 26 janvier 2009 à 15:19, par Lysa Dubord Duménil

    Bonjour, Je suis québécoise, j’ai 57 ans, et je me souviens ... Ma mère a vécu un déni de grossesse et c’était moi ... grâce à toutes ces émissions à ce sujet, je comprends enfin ce qui a pu se passer pour elle, et essayer de mieux comprendre ce qui s’est passé pour ce petit bébé qui continue de souffrir en moi, sans arrêt.
    Le sentiment de m’être faufilé comme un voleur dans la vie de cette femme. Donc de ne pas avoir droit au bonheur. et un sentiment de honte permanent. Car, très vite, on a dit : " Comment allons-nous vivre avec le diable parmi nous " ... Alors, faire semblant de vivre, parce que dedans, c’est mort.

    Répondre à ce message

  • audrey Le 26 janvier 2009 à 19:46

    euh jai une question es-ce que quand on a un deni de grossesse si on fai un test de grossesse es-ce kil pt etre positif. c la kestion q g m pose kar moi jai souvent des symptomes ki m di q g sui enceinte mai kan g fai un test il es positif dc g voudrai savoir !!!!!!!!

    merci

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 28 janvier 2009 à 01:56, par Stairway

    J’ai entendu parler du déni de grossesse, un peu comme tout le monde lors de l’affaire des "bébés congelés". Au début je me suis dit, pff cette femme faut être idiot pour ne pas savoir qu’on est enceinte et il faut bien avouer que c’est dur d’y croire.

    Après je me suis renseignée, des documentaires ont été faits pour expliquer ce phénomène pas si rare mais si méconnu. J’ai eu des réponses à mes questions, on m’a dit que les femmes touchées n’étaient pas que des folles ou des jeunes femmes et que c’est une chose qui peut arriver à tout le monde.

    Récemment, sur FR3, ils ont passé un reportage sur le déni et je l’ai suivi avec intérêt car j’ai peur de faire un jour un déni, de passer à côté d’une grossesse, de réaliser que je porte un enfant sans le savoir et je vous plains mesdames qui avez vécu ça. Je n’ose imaginer le choc, surtout lorsque l’accueil médical est moqueur ou froid.

    Dans ce reportage, ils ont expliqué que les femmes continuaient d’avoir leur règles mais comment est-ce possible ??

    J’ai beau me renseigner, personne ne m’a dit pourquoi et ne sait m’expliquer.

    Comment une femme, sans contraceptif, peut-elle être enceinte et avoir des règles quand même ?
    J’espère que quelqu’un ici pourra répondre à cette question simple mais essentielle je crois dans le déni.

    Enfin, je trouve ça bien de parler de ça mais est-ce que ça ne va pas avoir non plus un effet paranoïaque ? En flannant sur les sites médicaux, j’ai vu plusieurs femmes s’inquiéter d’une possible grossesse niée. Or, le principe d’un déni c’est qu’il est méconnu.
    Pourtant, même si j’essaie d’être logique et de ne pas tomber dans le cercle de la paranoïa, j’ai moi aussi des doutes.
    Je prends la pilule mais il m’arrive d’oublier un comprimé durant mes 21 jours. Je me dis qu’il n’y a pas de risques, oui mais si la pilule ne fait pas effet. Ca s’est vu des femmes tomber enceintes sous pilule car hyperfertiles.

    Depuis ce reportage, et déjà avant, j’avais peur, peur d’être enceinte, peur de me découvrir enceinte et
    aujourd’hui, j’ai envie d’un enfant mais je refuse cette envie car je ne peux pas : sans revenus, trop jeune, sans compagnon pour l’accepter.

    Et c’est là que vous intervenez (ou pas) car j’ai eu des nausées le mois précédent, et j’ai pris un peu de poids, pas grand chose mais je le vois sur ma balance et il y a cette sentation que j’ai perçu très clairement l’autre nuit, allongée. Une sorte de coup dans le ventre : pas des gaz ou une "grosse commition", non, un coup comme les coups que je sentais dans le ventre de ma mère lorsqu’elle était enceinte il y a quelques années.

    Alors psychose, déni de grossesse ?
    Je vous en supplie, répondez moi.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 29 janvier 2009 à 11:48, par angelike

    bonjour à tous,

    pour te répondre claudie, tu as pu prendre du poids à cause de ton implant justement.

    pour celle qui ont peur du déni de grossesse, je vous conseillerai d’avoir un test à la maison au cas ou vous avez des doutes, ou meme d’aller faire une prise de sang.

    après mon déni de grossesse, le moindre doute de grossesse, je fais un test et si je ne suis pas rassurée, une prise de sang.

    lors de mon déni, j’ai encore eu mes régles, elle était moin abondante mais comme j’étais à milliers de kilometre de savoir que j’étais enceinte, je me suis pas inquieté. j’ai continué ma vie habituel. je suis meme allée faire du cheval. j’ai pris pleins de médicament contre indiqué pour la grossesse. quand j’ai su que j’étais enceinte (5 mois), j’ai eu beaucoup de chance car ma puce qui a 15 mois maintenant est en parfaite santé et meme qu’elle n’est pas souvent malade.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 2 février 2009 à 21:33, par coccie

    Bonjour,

    A toutes et à tous voilà j’ai beaucoup mal au dos et à mon ovaire droit et sa varie bas ventre et ovaires gauches j’ai fait une prise de sang pour voir si j’était enceinte il y a 3 semaines 2 jours avant mes règles négatif. mais comme cela persiste j’aimerais savoir ce que j’ai dois-je faire une echo et un ecbu. merci d’avance

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 9 février 2009 à 20:59, par jo

    bonsoir je m’apelle jo et j’ai vu une émission sur le déni de grossesse.voila j’ai une belle soeur qui a déja un enfant de deux ans, elle a fait un deni de grosesse de 5mois, découvert il y a un mois.
    Ma belle soeur me dit que sa petite fille de deux ans lui touchait le ventre et dormait dessus depuis quelques semaines déja en lui disant "maman, bébéte !!" mais ma belle soeur n’en tenais pas compte.
    En sachant que ma nièce a littérlement changé de comportement depuis quelques semaines, elle régrésse et redevient un bébé !Elle a aussi des symptomes de dépréssion, s’isole, s’accroche a sa maman toute la journe et pleure dés qu’elle ne la voit pas !pourtan elle était dpuis longtemps habituée a etre sans sa mére.
    Je voudrais donc savoir si un enfant peut sentir ce genre de choses et si oui, y-a-t’il des articles et d’autres cas de ce genre ?
    Merci de m’éclairer.

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 13 février 2009 à 13:53

    bonjour, j’aimerai savoir une petite chose... (je prend la pillule depui bientôt deux ans), debut janvier j’ai eu mes regles, je devais les réavoir normalement fin janvier (aucune protection avec mon copain) je ne les ai pas eu, j’ai fait un test il est negatif et je n’ai toujours pas mes regles, comment expliquer ce qui se passe ?

    Répondre à ce message

  • Un déni de grossesse, c’est quoi ? Le 29 septembre 2013 à 16:35, par justine

    bonjour je suis maman d1 petit garcon d ou la grossesse c tres bien passé et avec mon conjoint sa fait 6mois on essaie de fair 1 otre mais j ai toujours mes regle et test de grossesse et prise de sang negatif et depuis kelke jour je dort beaucoup je trouve et a souvent faim et j ai l impression de sentir quelque chose dans le ventre qui n a pas grossit donc je voudrais savoir si a la prise de sang c était sur ou sa peut tromper merci beaucoup a celle qui pourron m aider

    Répondre à ce message

Répondre à cet article